• Connectez-vous

Témoignage #03 = Anthony MARQUES - Proprietary Volatility Desk - Dubaï, United Arab Emirates

  • 19 mars 2018
  • -
  • Catégorie : Témoignages
  • -
  • Auteur : David Maupin
  • -
  • Vu : 368 fois
Témoignage #03 = Anthony MARQUES - Proprietary Volatility Desk - Dubaï, United Arab Emirates

"Rester ouvert et prêt à apprendre de nouvelle chose. Multiplier les expériences et les stages !"


  • Pourquoi avez-vous choisi le CEFAM?

Le Cefam a été pour moi un tremplin pour les États-Unis. Me permettant de suivre des études international en France à un moindre coût, tout en me donnant l’opportunité de rentrer dans une Université Américaine. Le concept du CEFAM a totalement répondu à mes attentes.

  • Votre parcours depuis le diplôme :

Après ma dernière année aux États-Unis, il a été difficile de rester sur place. En effet, c’était la crise financière et obtenir la green card était quasiment impossible. J’ai tenté ma chance à Londres ou j’ai pu travailler en tant que private equity à Blackwood Capital, et dans un fonds spéculatifs à Tellurian Capital. J’ai finalement complété ma formation après Northeastern en intégrant un master en Finance à Madrid.

  • Présentation de votre société actuelle en quelques mots?

Je travaille actuellement pour Olam Risk Management DMCC qui a pour but d’identifier, capturer, mesurer, surveiller, gérer et contrôler divers risques qui se posent à l'entreprise.
Olam est un leader en matière d’agro-business opérant à partir de semences à l'étalage dans 70 pays, fournissant de la nourriture et des matières premières industrielles à plus de 16.200 clients dans le monde entier. 

  • Présentation de votre poste et de vos responsabilités?

Actuellement, je suis trader et je spécule sur la volatilité des prix de la matière première proposé par Olam. Ce qui m’intéresse c’est les fluctuations de prix et je spécule autant à la hausse, qu’à la baisse.

  • En matière d'orientation?

Multiplier les expériences et les stages !

Mon conseil en finance est de cibler rapidement la branche qui nous intéresse et focaliser ses efforts sur celle-ci afin d’avoir plus de chance d’être embauché. Si on est intéressé par le private equity, multiplier les expériences dans cette branche; et ainsi de suite. En effet, à l’heure actuelle il y a de plus en plus de bons candidats pour de moins en moins de postes. 


  • Pour les préparer à leur première expérience professionnelle?

Rester ouvert et prêt à apprendre de nouvelle chose.
Vous serez surement amené à refaire une formation afin d’affiner vos connaissances.



Auteur :
David Maupin

Staff

Photos (1)

Commentaires

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire